Logocsf

 

CLUB SUBAQUATIQUE FRANÇAIS

 

Club de nage avec palmes situé dans le 19ième arrondissements de Paris. Si vous aimez les sensations de glisse, de vitesse, de dépassement de soi. Venez découvrir les joies de la nage en monopalme et de la nage en bi-palmes.

Nous acceptons les enfants à partir de 8 ans et il n’y a pas vraiment de limite d’âge pour les adultes. La pratique est ludique pour de la remise en forme, loisir pour l’entretien et compétitive pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin.

 

  • Chenonceau 2018

    En attendant le retour le témoignage d'un de nos nageurs, petit retour photo sur la descente du Cher.

    Merci à la Maman d'Aude pour les photos.

    Lire la suite

  • Dimanche 10 juin à Cergy : ma première compétition longue distance en milieu naturel en Monopalme

    Je fréquente le club depuis quelques saisons mais depuis quelques temps je viens plus régulièrement aux entrainements et  grâce à la patience de notre super entraineur Myriam j'ai bien progressé !
     
    Après les sorties au lac de torcy (éprouvantes mais aussi très stimulantes), on me dit que je pourrais participer à des compétitions, que ce n'est pas plus dur que les entrainements. Pourtant nager 3km sans pause... j'ai de gros doutes !!!
     
    Confortée par Myriam, Nathalie et Mathieu  et par le fait que je ne suis pas la seule "débutante"  dans ce genre de sortie je m'inscris a la compétition de Cergy.

    Lire la suite

  • Bonne humeur et travail au CSF

    Petit retour photos sur la séance du mercredi 6 juin.

    Lire la suite

  • Des bagnards en quête de liberté.

    Il y 50 ans, un détenu de la prison de Saint Martin en Ré, s'est évadé en se jetant à l'eau afin rejoindre La Rochelle.

    Depuis, chaque année, une traversée à la nage est organisée entre l'île et le continent. Cette année, 154 bagnards ont fait le chemin en sens inverse, partant du continent pour rejoindre l'île. A la différence du détenu, ils étaient équipés de combinaisons, de palmes, de monopalmes, de planches et de tuba. Trop facile aurait dit le premier évadé.

    Lire la suite